cadets air france attendant pendant les entretiens psy2

Entretiens psy2 cadet ou EPL, bien se préparer

Concours ENAC EPL, ENAC, Pilote cadet, Recrutement pilote Air France, Sélection Air France pilotes pros

Les entretiens psy2 sont les évaluations psychologiques orales collectives et individuelles qu’un candidat affronte lors d’une sélection Air France (pilote cadet ou pro) ou lors du concours ENAC-EPL. À de faibles différences près, ces entretiens ont un format identique et les attentes humaines sont les mêmes.

Déjà, pourquoi se préparer ?

La question souvent posée est alors : “Faut il se préparer aux entretiens psy2 ? Et si oui, comment ?” Certains se hâteront de vous répondre qu’il faut juste être naturel, détendu et donner le maximum de soi-même. Ces conseils sont creux et sans pertinence. En effet, les attentes des entretiens psy2 sont atypiques et inconnues de la majorité des candidats. Et il est dommage de se faire éliminer sur un point que l’on aurait pu aisément corriger ”si l’on avait su…”.

Contrairement aux psy0 et psy1 lesquels sont intégralement préparables sur le site Pilotest, nous conseillons pour les psy2 une préparation qui simule le format du jour J et vous débriefe sur votre performance.
Se préparer aux entretiens psy2 c’est se soumettre au regard de personnes ayant pratiqué le recrutement en compagnie. Eux voient ce que vous ne voyez pas. Vous pouvez aussi apprendre par essai-erreur en allant plusieurs fois aux psy2 et à l’éventuel débriefing. Mais les cartouches sont limitées et chères aussi faire une simulation d’entretien a du sens. Se préparer aux psy2 ce n’est pas apprendre des trucs et astuces pour réussir. C’est prendre conscience de l’image que l’on renvoie et des doutes que l’on peut susciter chez un recruteur pour pouvoir ensuite corriger. C’est aussi relativiser sur ce qui vous tracasse, car ce n’est pas forcément là que votre recruteur va tilter.

Où se préparer donc ? Le site www.pilotest.com n’a aucun conseil à donner sur ce point. Mais nous invitons à consulter le forum aeronet-fr.org où les discussions sur ce sujet sont nombreuses. Attention juste aux vendeurs de rêve qui se disent préparer aux entretiens et qui n’ont jamais pratiqué en compagnie comme recruteur.

Le format des entretiens psy2

D’abord des minis débats

Le format des entretiens psy2 est à peu près constant. Chacun anime d’abord un mini débat sur un sujet d’actualité souvent sous forme de question. 10min pour faire débattre les participants, synthétiser et conclure. On juge alors de votre aisance sociale, empathie, capacité d’écoute, ou organisation.

Puis l’exercice de groupe

Puis vient l’exercice de groupe. Une énigme à résoudre collectivement en 30 à 40 minutes…tic tac tic tac….Beaucoup de données numériques. Les participants ont des données différentes d’où la nécessité d’une phase de mise en commun. Exemple d’énigme : “vous êtes N sur une île déserte. Vous avez 2 radeaux, des vivres pour X jours*personnes et vous devez porter secours à un autre groupe de M personnes qui est à Y heures de marche tout en échappant de l’île avant que la bombe explose dans Z heures…”. L’énoncé réel est infiniment plus complexe et fait une bonne page par personne. Attendez vous à être interrompu au bout de 20 mins par un examinateur qui va vous donner de nouvelles infos ou contraintes.

Bon, clairement, ça n’est pas fait pour être résolu. Faîtes de votre mieux pour tendre collectivement vers une solution en faisant semblant d’ignorer qu’il n’en existe peut être pas. Quelques minutes avant la fin, l’un des candidats récapitule le travail du groupe. Si vous êtes celui là, soyez authentique et factuel. Restituez sans fioriture. Précisez les limites de votre solution et les critères de l’énoncé que vous ne vérifiez pas. Respectez le timing à la lettre. Ouf, ça y est, c’est fini !

Entretiens psy2 : une évaluation sous stress

Pourquoi un tel exercice direz vous, et non pas un concours de pêche au gros ou de flûte à bec ? L’idée est en fait de regarder votre performance sous STRESS TEMPOREL dans le cadre d’un TRAVAIL DE GROUPE avec un fort aspect NUMERIQUE. Vous l’aurez compris, cela a beaucoup à voir avec un cockpit. C’est donc ce format d’exercice qui a été retenu car il permet à moindre coût de simuler ces 3 aspects.

Petite note sur le stress : retenez que le stress est quelque chose de global. Imaginez comme un vase qui se remplit à diverses occasions de votre quotidien. Tout s’y accumule. Votre état affectif, votre ressenti professionnel, votre engueulade d’hier avec Madame, votre découvert de 200 euros…Bref tout est bon pour être stressé et le stress ne fait pas la part des choses. Tout n’est cependant pas à jeter dans le stress. Il est même bon pour la motivation jusqu’à un certain stade. Sauf qu’au delà, si on continue de remplir le vase, ce dernier déborde et tout s’écroule. Vos capacités sont alors drastiquement diminuées. Chacun est différent tant sur le niveau de pré remplissage que sur la contenance du vase.

Retenez aussi que le stress s’anticipe et s’apprivoise. Chacun sa méthode. Certains déjà sont peu stressés. D’autres feront du yoga. D’autres du sport. Le sport très intensif produit pour 24 à 36h de l’endorphine qui est un puissant anti stress sans effet de bord. Il existe bien des médicaments contre le stress mais les effets secondaires sont à proscrire en aviation.

Aux entretiens psy2, on va vous remplir le vase et voir ce qui passe. C’est une prédiction ultra pertinente de ce que vous vaudrez dans un cockpit. Êtes vous encore capable d’interagir humainement ? De faire preuve de logique numérique ? D’esprit de synthèse ? D’écouter les autres ? D’être ingénieux ? D’observer des règles ? Ou devenez vous un être obtus et focalisé sur 2% du réel ?
Chassez le naturel, sous stress, il revient à Mach 2 !

Faire son autocritique
(самокритика / 自我批评)

Un mix d’entretien classique

Ce sont maintenant les entretiens psy2 individuels. Description de votre parcours, motivation, pourquoi être pilote, pourquoi chez Air France. Ces items là se préparent. Revisitez votre motivation sur le long cours. Expérience en vol ou aéro. Souvenir. Qu’est ce que vous faîtes si on vous prend pas ? Et pourquoi être pilote de ligne ? Car on peut faire plein d’autres travails de pilote…Et pourquoi pas l’armée hein ? Vous aimez pas l’autorité, c’est ça ? Nein mein General, mais j’ai les pieds plats. Bref. Jusque là on est sur un format classique d’entretien de recrutement. Selon les intervenants, ça sera ou pas un rodéo. Mais l’ambiance de l’entretien ne veut rien dire de la façon dont votre candidature est perçue. Ne soyez pas déstabilisé si ils creusent. Ils tirent juste au clair des zones d’ombre.

Puis l’autocritique

Puis vient invariablement la question, “et vous, qu’avez vous pensé des entretiens de groupe ?”. Entendez par là “Que regrettez vous ? Que pourriez vous mieux faire si vous deviez recommencer ?”
De la réponse que vous allez faire, dépend votre destin 😉 ! Pourquoi ? Vous pouvez rapidement évoquer des points positifs. Mais l’on attend surtout de vous une AUTOCRITIQUE qui soit CONSTRUCTIVE et PERTINENTE. C’est la façon qu’a votre recruteur de tester votre capacité à la remise en cause et à l’humilité. Et il y a forcément à critiquer puisque votre groupe a forcément merdouillé sur cette fichue énigme tordue ! Donc VOUS auriez pu personnellement mieux faire !

Quel lien avec le métier de pilote ?

Vous postulez en effet pour un métier où vous allez passer votre temps à voir votre place remise en cause. Formation ab initio exigeante, simu semestriel, nouvelle QT, problème médical, nouvelles SOPS à intégrer…un pilote passe son temps à devoir obéir à des procédures ou à devoir rapidement en assimiler. Votre éventuelle lenteur ou réticence serait un coût voire un danger pour votre compagnie. Il est donc nécessaire de s’assurer que vous apprenez vite ce que l’on attend de vous ; cela avec une certaine autonomie. Et surtout que vous êtes capable de détecter et corriger de vous même vos écarts d’avec le comportement attendu. Même si parfois ce dernier n’est pas complètement explicite…

La formation cadet ou une QT, c’est ça ! Un briefing avec plein d’infos et de consignes à respecter. On part en vol ou au simu. Ca coûte bonbon à l’heure. Et il faut que tout soit presque bon du premier coup. On rentre et on débriefe. Sur les X% qui sont à retravailler, il faut que vous soyez dans l’autodiagnostic ou a minima dans l’humilité complète vis à vis des critiques de votre instructeur. Le vol ou simu d’après, vous devez avoir corrigé ce qui clochait. C’est ça qu’on attend de vous. C’est pour ça qu’on vous fait passer ces entretiens psy2. Afin de savoir si vous serez capable de maintenir une pente de progression positive et stable en apprenant de vos erreurs.

Dans les années 60, on formait les EPL au SFA en 3 ans et 500 heures de vol. Un pilote avait le temps d’apprendre. Le pétrole ne coûtait rien. Pompidou fumait des blondes et roulait à 200. Et on faisait l’amour libre. #CEtaitMieuxAvant. Mais ça a changé. Aujourd’hui un cadet c’est 180 heures de vol tout mouillé à l’entrée en QT. Et comme on dit, “ça pique” !

Les entretiens psy2 vus du côté recruteur

Les erreurs de classe 1 et 2

Votre recruteur se trouve lui même dans un contexte économique serré et est plus ou moins ouvert au risque, selon son besoin actuel de pilotes. Une compagnie investit cher sur chaque pilote. Elle veut donc statistiquement limiter les échecs en formation ou en AEL. Le risque qu’un recruteur accepte se traduit par une erreur de classe 1 (E1) maximum. E1 ce sont donc les pilotes qui sont pris mais qui vont ensuite échouer et sont donc un coût pour l’entreprise. L’erreur de classe 2 (E2), c’est en revanche ceux qui vont être écartés alors qu’ils auraient fait de bons pilotes. C’est le collatéral humain victime de la sélection.

Or, en mathématiques statistiques, on démontre que E1×E2 > borne donnée (B). Cela signifie que si on ouvre les vannes en prenant tout le monde alors on baisse E2 mais on augmente E1. De même, si on resserre le tamis, on baisse E1 mais on augmente E2. Et le but d’Air France pour les cadets est d’avoir E1 < 2%…

Tout le jeu du recruteur est donc de trouver un processus de test – c’est à dire un modèle de sélection – qui baisse B au maximum afin de baisser E1 sans trop augmenter E2.

Ne pas éveiller de doutes

La “sélection” est donc un mode de recrutement par défaut. Contrairement aux concours habituels où il faut être le meilleur, une sélection se fait en excluant certains types de caractéristiques humaines. Aussi, même si la sélectivité flirte au final avec celle de Polytechnique, les modalités sont déroutantes pour quelqu’un conditionné par l’esprit concours. Il ne s’agit plus d’être meilleur que les autres sur une moyenne pondérée. Il faut en revanche ne pas être éliminé sur un des nombreux critères scrutés. Un bon pilote est en effet quelqu’un de très normal mais partout. Ce qui statistiquement est aussi rare qu’un génie des Maths. Vous n’êtes pas là pour marquer des points. Il faut juste que votre candidature n’éveille aucun doute sur votre capacité à réussir votre formation et faire une carrière chez Air France.

#psy0 et #psy1 restent des concours

Nota bene, tout de même sur l’esprit concours. Les psy0 et psy1 restent un concours puisque les gaussiennes sont recalculées à chaque session. Par exemple, si les tests EPL psy1 des camionneurs1, 2, 3 changent de valeurs, il est aberrant d’aller donner les nouvelles valeurs aux candidats qui suivent, au risque de les avantager et donc de se désavantager soi-même…on a beau le répéter…

Grille d’évaluation type entretiens psy2

Regardons maintenant à quoi ressemble la feuille d’évaluation d’entretiens type psy2. Nous commenterons les items en dessous.

Grille d'évaluation entretiens psy2 type Air France ou ENAC utilisée pour les pilotes cadets ou candidats EPL. Aptitudes spécifiques
Grille d'évaluation entretiens psy2 type Air France ou ENAC utilisée pour les pilotes cadets ou candidats EPL. Aptitudes générales

ANALYSE

Prise en compte des données : arrivez vous à empiler dans votre tête toutes les données numériques ? Les vôtres et celles des autres candidats ? Ou bien ça déborde et vous zappez rapidement ?
Gestion de l’attention : restez vous au coeur du débat ou décrochez vous vite du vif de la discussion en restant à la traîne ?
Compréhension : Lorsqu’un candidat explique quelque chose, comprenez vous immédiatement son raisonnement ?
Analyse : Cernez vous l’énigme dans sa globalité et voyez vous vite les problématiques sous jacentes à résoudre ?
Synthèse : arrivez vous à avoir une vue globale, à la résumer ou la condenser ?
Raisonnement : vos propositions de solutions sont-elles réalistes ou pouvez vous louper quelque chose de majeur qui met tout votre raisonnement par terre ?
Ouverture d’esprit : êtes vous enclin à adopter les propositions de solutions d’un autre participant qui font sens et qui vont contre votre stratégie ?

DECISION

Anticipation : arrivez vous à voir bien en amont lorsque le groupe s’engage sur une mauvaise voie ?
Réactivité : lorsque quelque chose d’incohérent se passe, le détectez vous rapidement ?
Prise de risque : êtes vous capable de sortir des sentiers battus pour trouver une solution ? D’être ingénieux à bon escient ?
Implication : êtes vous proactif au sein du groupe pour la recherche d’une solution ?
Précision : votre participation est elle précise et circonstanciée ? Si vous apportez quelque chose vous devez le faire de façon rapide et étayée.
Autonomie décisionnelle : si une sous tâche de l’énigme vous incombe, êtes vous capable d’y faire face seul ou avez vous besoin du soutien du reste du groupe ?
Gestion du stress : perdez vous beaucoup de vos capacités sous stress ?

RELATIONNEL

Modalité d’expression : arrivez vous naturellement à prendre la parole ?
Aisance verbale : votre expression est elle précise et efficace ?
Aisance relationnelle : établissez vous naturellement des relations sympathiques ou chaleureuses avec les autres participants ? Aurait-on naturellement envie de passer 12 heures dans un cockpit avec vous ?
Souci des relations : êtes vous soucieux d’établir un contexte d’échange sympathique ?
Disposition à accepter les autres : êtes vous adaptable face à des caractères différents ?
Disposition à être accepté par les autres : votre caractère est il facilement accepté des autres ?
Affirmation de soi : arrivez vous à exister au sein du groupe ?
Gradient d’autorité : occupez vous trop d’espace au sein du groupe au détriment d’autres participants ?

METIER/ENTREPRISE

Rigueur : êtes vous carré, ordonné et rigoureux ? Ou bien fouilli ?
Acceptation et respect des règles : Respectez vous les contraintes données (timing, format de rendu…) ?
Acceptation des responsabilités : si une responsabilité vous échoit, allez vous l’accepter ou l’esquiver ?
Gestion des erreurs : arrivez vous à détecter et corriger vos erreurs ? Restez vous déstabilisé après en avoir commis ?
Représentativité (tenue, attitude) : quelle image de future entreprise renvoyez vous ? (costume cravate obligatoire)
Intérêt pour le métier : c’est le moment de bien connaître le métier et de vendre votre expérience aéro.
Intérêt pour l’entreprise : pourquoi Air France et pas une autre ? Connaître a minima quelques chiffres sur l’entreprise, son actualité, son réseau, son rythme…
Capacité de remise en cause : si l’on vous pointe votre erreur, l’acceptez vous ou essayez vous d’argumenter ?
Honnêteté intellectuelle : reconnaissez vous vos torts ? ou déformez vous la réalité pour vous défendre ?
Franchise : êtes vous un hâbleur ? dites vous la vérité ?

ATTITUDES GENERALES

Cette partie est plus généraliste et non plus focalisée sur l’exercice de groupe. Elle regroupe les points suivants :
Première impression : l’image immédiate que vous renvoyez à votre recruteur
Présentation orale (élocution, clarté) : votre clarté et qualité d’expression. La logique de vos propos.
Communication non verbale : tout ce qui peut être interprété de votre gestuelle (PNL)
Ecoute : votre empathie générale et votre attention aux autres
Réactivité, dynamisme : êtes vous amorphe ou réactif ?
Adaptabilité : votre capacité à être opérationnel dans un contexte imprévu
Motivation dans le cadre psy2 : votre réelle volonté de réussir cette sélection. Votre pugnacité à venir pour votre formation cadet ou votre carrière chez Air France.
Représentativité : Dans quelle mesure, les éléments ressentis lors de ces entretiens psy2 sont-ils authentiques et réalistes vous concernant ?

Après les psy2, la commission

Maintenant que vos entretiens psy2 sont passés, votre recruteur va centraliser dans votre dossier tous les éléments de votre sélection c’est à dire vos résultats aux tests psy0, psy1, entretiens psy2 et éventuel simu (pour les pros). Ainsi, pour chacune de ces étapes, une couleur de rouge à vert est attribuée pour quantifier les doutes soulevés. Par exemple, un candidat avec vert-vert-orange-vert risque de se voir refusé du fait de son “orange” aux entretiens psy2. C’est en effet ainsi que sont traduits les avis du recruteur psy2 lesquels varient entre Défavorable, Réservé, Favorable avec réserve et Favorable.

Nous vous invitons néanmoins à garder à l’esprit combien un tel mécanisme de sélection est volatil. Air France comparait d’elle même il y a peu les psy2 à une “photo” instantanée prise du candidat. Dites vous donc que si la photo est loupée, ce n’est pas forcément vous qui êtes laid. Peut être juste que vous avez bougé ? Ou bien que votre recruteur a lui même bougé ou oublié de nettoyer son objectif…

3 comments

  • Bonjour Madame, bonjour Monsieur,

    Est-ce que la feuille d’évaluation d’entretiens type PSY2 que vous présentez sur votre site internet est récente ?
    Il y a combien de chance que cette évaluation me concerne ?

    Merci par avance
    Cordialement,

  • Cette feuille est en effet récente et concerne tous ceux qui passent les psy2. A quelques variantes près, c’est la façon dont les candidats sont évalués aux psy2 Air France ou ENAC.

    Cordialement

  • Bonjour madame, monsieur,
    J’aimerais savoir si pour les cadets AMATEURS il fallait déjà avoir des aptitudes pour savoir piloter car j’ai cru comprendre que durant la procédure de recrutement il y avait des tests en simu, il serait maloncontreux de ne pas s’être entrainé auparavant.

Laisser un commentaire